3096 jours - Natascha Kampusch by Natascha Kampusch

By Natascha Kampusch

Le 2 mars 1998, los angeles jeune Natascha Kampusch va pour los angeles premi?re fois ? l’?cole ? pied. Elle est enlev?e sur l. a. path par Wolfgang Priklopil, un ing?nieur ?lectricien d’une trentaine d’ann?es. Elle r?ussira ? s’?chapper apr?s 3096 jours. Voici le r?cit de cette captivit? negative : pendant dix ans, elle restera enferm?e dans une pi?ce de five m?tres carr?es, los angeles plupart du temps dans le noir et pendant les six ann?es suivantes elle sera son esclave domestique. Sous le joug de l. a. violence et surtout d’un poor harc?lement psychique de son agresseur, elle r?ussira ? r?sister ? sa s?questration et ? s’enfuir. Un r?cit bouleversant et terriblement ?mouvant.Traduit de l'allemand par Olivier Mannoni et Le?la Pellissier

Show description

Read or Download 3096 jours - Natascha Kampusch PDF

Similar french books

Reformes Economiques 2010: Objectif Croissance

Le monde est aujourd'hui confront? aux cons? quences de los angeles crise financi? re los angeles plus grave qu'il ait connue depuis l. a. Grande D? pression. Objectif croissance 2010 learn les mesures de politique structurelle qui ont ? t? prises en r? ponse ? l. a. crise, ? price les effets qu'elles pourraient avoir sur los angeles croissance ?

Un drame au Mexique

Éditions enrichies :-Introduction et conclusion-Biographie détaillée et bibliographie de l'auteur-Contexte historique-NotesExtrait de Un drame au Mexique :IDE L’ÎLE DE GUAJAN À ACAPULCO. Le 18 octobre 1825, l’Asia, vaisseau espagnol de haut bord, et l. a. Constanzia, brick de huit canons, relâchaient à l’île de Guajan, l’une des Mariannes.

Additional info for 3096 jours - Natascha Kampusch

Example text

Il fallait l’observer longuement pour remarquer l’ombre de folie tapie derrière cette façade de petit-bourgeois bien rangé. Mais cette façade se fissurerait profondément par la suite. Je l’assaillis aussitôt de questions : « Quand vas-tu me libérer ? Pourquoi me retiens-tu ici ? Qu’est-ce que tu veux me faire ? » Il répondait par monosyllabes et enregistrait le moindre de mes gestes de la manière dont on garde à l’œil un animal captif : il ne me tournait jamais le dos et je devais toujours rester à environ un mètre de lui.

Mais je n’avais pas le droit de pleurer. Je devais être forte et garder le contrôle. Un Indien ne connaît pas la douleur – et puis demain, certainement, tout cela serait terminé. Alors tout irait bien. Le choc de m’avoir presque perdue pousserait mes parents à se réconcilier et à me traiter gentiment. Je les imaginai assis ensemble à table, pendant le repas, me demandant dans un mélange de fierté et d’admiration comment j’avais surmonté tout cela. J’imaginai le premier jour à l’école. Me rirait-on au nez ?

Qu’est-ce qui pouvait bien m’arriver ? Le chemin de l’école était mon examen. Je le réussirais sans reculer. - 37 - Je suis incapable d’expliquer pourquoi la vue de cette fourgonnette me mit aussitôt en alerte. C’était peut-être une intuition, peut-être aussi le flot d’informations sur les sévices sexuels auxquels nous étions exposés à l’époque, depuis « l’affaire Groër ». En 1995, ce cardinal fut accusé d’avoir abusé d’adolescents ; la réaction du Vatican fit un bruit considérable dans les médias et déclencha une pétition des fidèles autrichiens.

Download PDF sample

Rated 4.46 of 5 – based on 22 votes